Home Bien-être La dépression: une maladie mentale en expansion.
Bien-êtreConseils de bien-êtreSanté mentale

La dépression: une maladie mentale en expansion.

Dépression
  • Save
Dépression - Clovisnotes

Maladie mentale égale à folie; c’est ce qu’on a pendant longtemps cru, faisant de ce groupe de maladies un tabou. Il regroupe pourtant de nombreuses affections psychologiques, avec pour chef de fil la dépression. Cette dernière, passée sous silence a pris de l’ampleur faisant de plus en plus de victime et entraînant de nombreuses conséquences dont le suicide est la plus criarde. Il importe donc d’en parler pour se préserver et amorcer un recul du lot de complications qu’elle apporte avec elle.

Généralités sur la dépression

La dépression est une maladie mentale rangée dans le lot des troubles de l’humeur. Elle se caractérise par une tristesse permanente ou une perte de l’intérêt pour toutes les choses qui en avaient, ou encore par une incapacité à ressentir du plaisir. Elle est à différencier d’une tristesse passagère et des changements d’humeur ordinaires. Il s’agit d’une véritable maladie psychique.

La dépression a pendant longtemps été un sujet qu’on préférait taire, parce que peu connue et entourée de nombreux préjugés. Ces derniers, surtout en société africaine, la disait être l’apanage de personnes faibles d’esprit.

Il s’agit pourtant d’une maladie courante dans le monde. En 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé a rapporté qu’elle était la première cause de morbidité et d’incapacité dans le monde avec une recrudescence du nombre de personnes atteintes d’environ 18% de 2005 à 2015. Soit près de 300 millions de personnes dans la population mondiale qui vivent avec ce problème.

La personne dépressive

Un ensemble de signes caractérisent la dépression. Avant de les énumérer, il importe d’établir le profil du dépressif.

Qui est-ce qui déprime ?

Les statistiques montrent à quel point les croyances populaires étaient erronées. Tout le monde est exposé à la dépression. Elle n’est ni une maladie du riche ou du pauvre. Encore moins une maladie du noir ou du blanc.

On note une interaction entre les facteurs sociaux, psychologiques et biologiques parmi les causes de la maladie. Une personne ayant traversé des situations difficiles (deuil, échec, maltraitance) est plus à risque de faire la maladie qu’une autre n’ayant pas le même vécu. Les évènements difficiles de toutes sortes constituent donc une porte d’entrée pour la maladie.

Les manifestations et les conséquences de la dépression

La symptomatologie de la dépression n’est pas vraiment typique. Elle va varier d’une personne à l’autre. Le sujet dépressif présente en général des signes comme : humeur triste; anxiété; irritabilité; perte de l’intérêt et incapacité à ressentir du plaisir pour des activités d’intérêts; ruminations; idées de culpabilité et de dévalorisation; troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie); difficultés de concentration.

Sa maladie a un important retentissement sur sa vie quotidienne (social, professionnel, familial). Multiples arrêts de travail, non productivité et isolement social.

En général, le dépressif n’a pas conscience de sa maladie, c’est son entourage qui remarque un changement dans ses habitudes. Il peut toutefois ressentir un inconfort intérieur qui va le pousser à se rendre vers une structure hospitalière où sera posé le diagnostic. A l’opposé, la négligence de son mal être va l’entretenir et pourrait évoluer vers une maladie somatique.

Chez le sujet jeune, la maladie sera responsable de conduites déviantes telles que l’alcoolisme, le tabagisme. Dans sa forme la plus grave, la dépression entraîne des conduites suicidaires aboutissant parfois à la mort du sujet.

Lutte et prise en charge de la dépression

La lutte contre la dépression est essentiellement basée sur la prévention. Elle consiste, pour les tiers, à être attentif à leur entourage et à lui porter assistance. Ils doivent être ouverts d’esprit; amener leur proche susceptible d’être malade au dialogue et les aider à l’élaboration d’une solution. Pour ce qui est du malade, il doit extérioriser son ressenti et ses différentes préoccupations. Entre les deux partis, il doit demeurer une relation de confiance et la solidarité doit être de mise.

Le traitement de la maladie lorsqu’elle est installée repose sur les séances de psychothérapies avec un professionnel de santé mentale. Elles ont pour but d’aider le patient à dédramatiser la situation qu’il traverse et à la voir sous un autre angle. A ces séances peut être associées une médication à base d’antidépresseurs, sur avis d’un spécialiste.

La dépression existe et n’est pas l’apanage de la personne faible comme on était enclin à le penser. Principale cause de la flambée du taux de suicide dans le monde, elle a décimé plus d’un et continue sa course. Ses causes sont multiples et ses manifestations souvent silencieuses. Il faut donc avoir une oreille attentive pour son entourage et les yeux grands ouverts pour la repérer et empêcher la survenue de l’irréparable.

Lire aussi Résilience : conseils pour rebondir après des moments difficiles

Related Articles

Adoption responsable : choisir le bon animal de compagnie

L’adoption d’un animal de compagnie est une décision importante apporteuse de grande...

Divertissement : 05 nouvelles formes de loisirs interactifs

Le divertissement occupe une place importante dans la vie des hommes. Aujourd’hui,...

La sexualité et la santé : comprendre les liens et les enjeux

La sexualité est un aspect central de la vie humaine. Comprendre les...

Techniques de relaxation : 05 méthodes pour réduire l’anxiété

Votre voix tremble, vous vous perdez et vous essayez de vous concentrer...

Share via
Copy link